Le laboratoire de Prospective 

 
 
 
 

Ce laboratoire s’intéresse à l’utilisation de l’imaginaire et plus particulièrement de la science-fiction dans la construction de visions stratégiques et innovantes dans les organisations, comme les entreprises et les administrations. Depuis sa création en 2008, plusieurs voies ont été abordées.

1) Dans un premier temps, les imaginaires de la conquête de l’espace, et plus particulièrement de la planète Mars, ont fait l’objet de recherches en collaboration avec l’ESA. L’étude de l’impact de l’imaginaire science-fictionnel sur les processus de décision menant à la mise en place de missions comme Mars Express a mené à la publication d’un livre, Le marsisme (2008).


2) L’étude de l’imaginaire des télécommunications fut ensuite réalisée en collaboration avec l’entreprise Orange. Elle mena à la validation d’une thèse de sciences de gestion intitulée La stratégie comme discours. L’utilisation de la science-fiction dans les projets de réalité virtuelle des Orange Labs. Elle fut en partie publiée chez l’Harmattan (2010), et un livre complémentaire intitulé Télécommunications et science-fiction fut édité en 2008.


3) L’impact de la science-fiction sur le fonctionnement des organisations innovantes et dans l’élaboration des stratégies fut abordé dans plusieurs publications, et notamment dans Prospective et science-fiction (2010) etL’imaginaire et l’organisation (2014). Ces recherches menèrent à une réflexion sur l’utilisation de la science-fiction pour anticiper et prévoir certaines innovations dans de nombreux secteurs technologiques.


4) La publication du livre L’innovation, entre science et science fiction en 2017 prolonge ces réflexions et cite de nombreux exemples d’utilisation de l’imaginaire par des entreprises innovantes, principalement aux Etats-Unis, en Europe, et plus récemment en Chine. Ce livre évoque notamment le design fiction et le science fiction prototyping, des méthodes récentes d’investigation du futur et de prospective reposant sur le recours à l’imaginaire conçu comme le fondement méconnu de la rationalité instrumentale et de la créativité technoscientifique.

L’imaginaire et la créativité scientifique vont de paire. Dans ces recherches, de nombreux exemples d’innovations inspirées par la science-fiction mènent à penser que ces récits futuristes ont joué, jouent et joueront un rôle de plus en plus important dans les projets technologiques. Si la science-fiction est apparue au dix-neuvième siècle, elle fut certainement inspirée par les craintes et espoirs relatifs à la révolution industrielle, qui modifia radicalement les rapports de l’Humain à la science et à la technique. C’est ainsi que de nombreux récits se déroulant dans le futur et mettant en scène des technologies utopiques connurent un succès croissant dans les sociétés industrielles, et principalement en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

L’imaginaire de la science-fiction est par la suite devenu global, au point que les principaux innovateurs du vingt-et-unième siècle ont été élevés dans une culture dans laquelle les technologies utopiques et les références au futur étaient omniprésentes. Il est désormais difficile de penser l’avenir sans avoir recours à des références issues de récits, films ou romans, déjà existants, ou sans recourir à l’élaboration de scénarios à l’esthétique science-fictionnelle.

Le présent et le futur de la prospective reposeront sur l’élaboration de fictions futuristes ayant pour modèle la science-fiction. Ce laboratoire étudie cette tendance qui impacte durablement le management et les discours stratégiques. Utiliser la science-fiction pour innover devient une pratique de plus en plus courantes, et nous pouvons accompagner les projets d’individus ou d’organisations tentés par cette pratique de la prospective.

 
Création de site internet: Cianeo