Science-fiction et prospective


                                         Nouveau :

Vous pouvez désormais accéder à 100% des six livres ci-dessous sur Google Books. Bonne lecture !

                  Résultat de recherche d'images pour "google books"

Bienvenue sur ce site, qui présente plusieurs recherches sur la science-fiction et la prospective. Il s’intéresse à la construction du futur, et à l’utilisation de l’imaginaire par les innovateurs pour mener à bien leurs politiques. Il s’agit d’une approche pluridisciplinaire, utilisant aussi bien les sciences de gestion que la science politique, la sociologie et la prospective. J’ai aussi écrit deux livres de science-fiction, Cosmoweb (2009, sur la création d’un Internet interplanétaire), et Un virus martien (2013, sur les dangers de l’exploration de la planète Mars).

Télécommunications et science-fiction
Le marsisme

Science fiction and innovation

Cosmoweb

La rêvolution satanique


                                    

                      L'innovation entre science et science-fiction

Synopsis :

Innovation mobilizes complex process in which the imaginary intervenes at various levels. If it is difficult for some players to assert who, science or science fiction is the source of innovations, new technology or new product is part of a fantasy that accompanies its invention, its design and diffusion. If science existed before science fiction, the latter is more often cited by companies and organizations when they present or justify investments or strategic policies. If science fiction is the product of industry and science, it has gradually freed from it to offer little or not explored prospects, that are helpful to innovation processes, that use more and more the imagination. The creation of science-fictional narratives from more and more people in organizations will boost a virtuous circle in which science and science fiction will inspire each other even more in order to innovate. 

  

Résumé : L’imaginaire et la science-fiction participent à l’innovation dans les sociétés technoscientifiques. Les organisations innovantes les utilisent pour stimuler la créativité de leurs équipes, et de plus en plus d’entrepreneurs revendiquent leur influence pour développer la prospective et l’innovation.

C’est dans ce contexte que L'innovation entre science et science-fiction présente, à travers une courte histoire de la science-fiction, quelques cas connus de technologies utopiques qui sont par la suite devenues des innovations, dont certaines ont contribué à améliorer les conditions de vie de l’humanité. Il examine aussi la psychologie des organisations, dont certaines utilisent des techniques de créativité reposant sur l’élaboration de récits de science-fiction.

L’ouvrage traite également de la dimension utopique et idéologique de l’innovation. Il analyse l’industrie spatiale à travers les discours sur la conquête et la colonisation de la planète Mars, pose la question de l’influence de la science-fiction sur les pionniers de ce grand projet et présente le secteur des nanotechnologies.

 

L’imaginaire et l’organisation : La stimulation de l’innovation technoscientifique par la science-fiction, L’Harmattan, 2014

                         

Présentation :
L’imaginaire joue un rôle important dans le fonctionnement des organisations. S’il contribue à stimuler la créativité et à mettre en place des stratégies, il peut aussi être considéré comme un péril que les managers doivent apprendre à gérer. La gestion de l’imaginaire organisationnel est un enjeu de pouvoir. Ce livre s’intéresse particulièrement à la science-fiction, qui stimule l’innovation et inspire les prospectivistes depuis plusieurs années, principalement dans les secteurs des télécommunications (Orange et Intel) et du spatial (NASA et ESA). Il présente plusieurs cas d’utilisation de cet imaginaire dans les organisations qui peuvent s’en inspirer mais aussi le combattre s’il est contraire à leurs intérêts stratégiques. La lutte pour la domination, sur les marchés ou en politique, passe par le contrôle d’imaginaires en permanentes mutations. L’imaginaire utopique est ainsi ambivalent, car il peut constituer l’espoir d’un futur meilleur pour certains acteurs, autant qu’une menace pour d’autres, qui apprennent à l’assimiler et à en faire un discours favorisant leurs intérêts.



Mon dernier roman de science-fiction: Un Virus Martien, aux éditions Edilivre (2013)

                                Un virus martien
http://www.edilivre.com/un-virus-martien-1e5791d26a.html

Résumé : En 2044, une mission est lancée vers la planète Mars pour ramener des échantillons de roches. Alors que la Terre est victime d’un important réchauffement climatique qui met en péril une grande partie de la population humaine, ce type de mission est très critiqué par de nombreuses personnes, qui craignent notamment la présence de virus dans les échantillons. Peu de temps après le retour de la mission, les comportements violents se multiplient, d’abord aux États-Unis, puis sur toute la planète. Une scientifique française, et ses collègues, devront trouver un antidote à une pandémie d’une rare violence qui menace l’extinction de toute forme de vie sur Terre, dans un climat de guerre civile mondiale.



Vous êtes sur le site de Thomas Michaud. Vous pouvez accéder à des extraits de mes livres, et consulter mes dernières publications. L’objectif est d’étudier la science-fiction et l’imaginaire du futur en général dans deux perspectives.

- La première consiste à développer une analyse de cet imaginaire avec les outils des sciences de la société (science politique, sciences de gestion, sociologie...).

- La seconde consiste à envisager dans quelle mesure l’imaginaire permet de faire de la prospective, comme nous l’expliquent de nombreuses institutions et entreprises depuis quelques années.

Des livres sur l’imaginaire des sociétés technoscientifiques

Je me suis particulièrement intéressé aux utopies technologiques depuis environ quinze ans, ce qui m’a mené à la rédaction de plusieurs livres, comme Le marsisme, qui étudie l’idéologie de la conquête de Mars, et Télécommunications et science-fiction, qui montre de quelle manière l’imaginaire de la science-fiction contribua au succès des TIC dans les années 1980-2010.

Je me suis aussi interrogé sur la signification des films de zombies, de plus en plus nombreux, et de l’imaginaire de la guérilla urbaine dans la science-fiction, dans des livres comme La zombification du monde et La rêvolution satanique.

Deux livres sur la prospective, le management, et l’imaginaire.

La thèse de sciences de gestion qui explique plus précisément la méthodologie utilisée et décrit comment la science-fiction est utilisée dans les Orange Labs, le centre de R&D de l’entreprise Orange, est publiée aux Editions L’Harmattan avec le titre La stratégie comme discours. Un second livre intitulé Prospective et science-fiction montre comment la prospective peut s’inspirer de la science-fiction pour anticiper des tendances politiques ou technoscientifiques.

Prospective et Science FictionLa stratégie comme discours : La science-fiction dans les centres de recherche et développement



Pour me contacter
michaud.thomas@yahoo.fr


Création de site internet: Cianeo